Le 1er décembre, Restauração da Independência (Fête de la Restauration)

Une autre vision de Lisbonne…

Histoire de Lisbonne #2 Monlisbonne.com

Le 1er décembre 1640, Lisbonne fête la restauration de son indépendance.

En cette soirée d’automne, il navigue au clair de lune pour ne pas se faire repérer par la vigile espagnole. Passant par une porte dérobée, Afonso de Menezes descend les escaliers de la muraille fernandine pour atterrir dans le jardin du fidalgo Dom Antao de Almada. On y trouve un jardin fermé, parsemé d’orangers mûrs et dominé par deux grandes cheminées monumentales. Les torches sont allumées dans les allées, faisant virevolter les ombres des chats et des hommes agités. Ces nobles déchus se pressent dans la masure au fond de la cour. Il est temps de conclure 60 ans d’humiliation !

Ils sont 40 à s’interpeller les uns les autres, attisant les ardeurs et la motivation de chacun. Leur entreprise est à haut risque, c’est quitte ou double. Délaissés par une Angleterre en ébullition, ils ont reçu le soutien discret de Richelieu. Afonso prend la parole :

“ Depuis 60 ans, notre empire sacré a disparu, notre destinée s’est dissipée dans les eaux britanniques. Les Habsbourgs veulent détruire ce qui reste le plus important dans nos chairs et nos coeurs : être Portugais. Notre Lisbonne n’est plus qu’une ville de province castillane, où sont passées les promesses du roi Filipe 1er ? Nous avons perdu la moitié de notre royaume, nous avons versé notre sang pour l’occupant. Et aujourd’hui, ils veulent que nous allions combattre nos frères catalans ? Assez ! Assez ! ”

Les jardins du palais de Sao Domingos, l’actuel palais de l’Indépendance

Et les conjurés sortent du palais pour fomenter un coup d’état.

Le 1er décembre 1640, au petit matin, ces hommes en colère devenus frères d’armes, quittent le palais de Sao Domingos par la grande porte. Une douce lueur venant du castelo Sao Jorge berce les convictions, l’odeur de châtaigne grillée aiguise l’appétit de vengeance. Ils s’avancent dans les rues de Baixa, emportés par la foule que les jésuites d’Antonio Vieira exaltent à coup de Te deum. Ces lisboètes restent fidèles une nouvelle fois à leur vieille réputation héritée depuis Néron, celle d’un peuple très noble et très loyal. C’est un jour béni.

Depuis l’esplanade du Palais, les 40 conjurés se ruent dans les appartements royaux où jadis le grand Manuel observait son empire depuis le balcon. Ils attrapent la vice-reine Marguerite de Mantoue tout en cherchant le traître Miguel de Vasconcelos qui s’était soumis à Madrid. On le trouve planqué dans une armoire et pris d’une rage folle, on le tue sur le champ sans aucune autre forme de procès. Son corps est jeté par le balcon, puis piétiné par une foule plus que enthousiaste.

Les conjurés fêtant leur victoire après le décès de Miguel de Vasconcelos.

Lisbonne renoue ses liens avec la grande Histoire mais l’empire est révolu.

On acclame les conjurés ! Un nouveau souffle d’espoir envahit les rues de Lisbonne, la cité reprend ses titres et ses lettres de noblesse. L’évêque Rodrigo da Cunha organise une grande cérémonie dans la Sé pour rendre grâce à Dieu. Le 5e empire renaît de ses cendres ! Si on évoque un temps l’avènement d’une République, Sébastien s’est réveillé de son long sommeil. Annoncé par tous comme étant le digne hériter des Avis, le nouveau maître du royaume arrive le 6 décembre et est joyeusement honoré par la foule. Il s’appelle Jean et il est duc de Bragance. Il accepte la lourde charge qui lui est dûe, les poètes vont dès lors narrer une nouvelle page de l’Histoire du Portugal.

Jean IV est proclamé roi du Portugal sur l’esplanade du palais, l’actuelle place du Commerce.

Les clameurs du peuple retentissent bien au delà du Tage. Ce qui reste de l’empire portugais revient à Jean IV. Seules les cités portugaises du Maroc restent fidèles à la couronne d’Espagne. Si les bonnes nouvelles se sont accumulées en ce mois de décembre 1640, le Portugal a pourtant perdu de sa superbe. Il devient très vite un empire oublié, la Saudade est née.

 

Les balances de la Mouraria

Une autre vision de Lisbonne...

Une autre vision de Lisbonne…

Coup de coeur #1 Monlisbonne.com

Le dernier des Mohicans.

Avec sa poigne de fer, Fernando Xavier vous serre la main comme si c’était la dernière fois. A 90 ans, il tient toujours dans la Mouraria son atelier de balances contre vents et marées. Il y a un siècle, son père avait fondé “Santinho & Costa”, une petite loja de balances du côté de la rua do Benformoso. Si aujourd’hui la rue est un patchwork du Monde avec ses retornados, ses couleurs et ses épices, Fernando se souvient lui d’une époque révolue. “Il y avait un maréchal-ferrant, les charrettes encombraient la rue. C’est pour ça qu’on appelait la rue Benformoso, la rue “Boi formoso”. Puis les charrettes ont disparu. Mon petit frère, aujourd’hui décédé, et moi-même, on a ensuite connu l’arrivée de la voiture, puis du métro.”

Bienvenue chez Santinho & Costa !

Bienvenue chez Santinho & Costa !

Le musée “Santinho & Costa”.

L’atelier est sombre, l’ombre dévoile à peine les silhouettes des centaines de balances. Pourquoi diable à 90 ans Fernando Xavier vient ouvrir tous les matins sa boutique ? “Je vis des réparations”. Discute-t-il avec les fantômes du passé, son père, son jeune frère ? Que révèle cette obstination à garder ce sanctuaire de balances ? Il en parle avec passion, en lui les souvenirs s’éveillent. La saudade. Je vois ses yeux pétiller, chaque mot dicté est un sacerdoce. Trône au centre de la pièce ce pèse-personne, jadis installé dans la gare du Rossio. Sur une étagère, cette balance là servait à peser l’or. Il me montre enfin cette balance de la marque “Leunam”, que sa famille a créé. Avec un sourire malicieux, il me révèle qu’ils ont inversé le nom “Manuel” en l’honneur du roi. Cette remarque est touchante car on sent que Leunam le rend fier. Saude da familia Xavier !

20170315_110930-01

Le pèse-personne de la gare du Rossio

Pater Noster & Ave Maria.

Je ne suis pas au bout de mes surprises. L’atelier semble plus profond qu’il n’y parait. Fernando nous demande de le suivre. Dans un coin de mur, il ouvre soudainement une trappe. Derrière, à même la roche, coule une source pure. Des azulejos marquent la sanctification des lieux : “P N A V”. Cette source sacrée vient du Castelo, elle est là depuis des siècles. La famille de Fernando la garde depuis toujours, derrière une montagne de balances et de pèse-personnes. Serait-ce le secret le mieux gardé de la Mouraria ?

Fernando Xavier et sa source sacrée.

Fernando Xavier et sa source sacrée.

Les lojas portugaises, un patrimoine en danger.

Fernando Xavier est l’un des derniers ici à garder une boutique séculaire. Après lui, les balances, Leunam et ses souvenirs se dissiperont. La loja “Santinho & Costa” fait partie de la mémoire collective des Lisboètes. Protégeons-la ! Avant de le quitter, Fernando m’offre une relique du passé : une pièce d’escudo. Tout un symbole.

Une histoire de Tramway

monlisbonne une autre vision de Lisbonne...

Une autre vision de Lisbonne…

Coup de Saudade #1 Monlisbonne.com

Le tramway de Lisbonne a une belle histoire.

Pour l’anecdote, la ville est étroitement liée à San Francisco. Bien avant la construction du pont du 25 Avril, Lisbonne avait adopté les vieux electricos de la ville californienne. À l’époque, il se faufilait entre les chariots de boeufs et les diligences qui se raréfiaient. Les dandys de Cascais ne juraient que par lui…

Ce moyen de transport alors futuriste étaient en passe de marquer à jamais le paysage urbain de Lisbonne.

Camara municipal de Lisboa, archive

Camara municipal de Lisboa, archive

Les temps ont bien changé.

Aujourd’hui, la ville s’est transformée sans avoir su miser à fond sur sa touche d’authenticité. L’euphorie de la révolution des Œillets a ouvert Lisbonne au modernisme. A l’avenue de la Liberdade, on a détruit les demeures du 19e siècle pour de grands immeubles aux baies vitrées sans âme et sans histoire. Le métro, le bus ont volé la vedette au tramway. A bas Siza Vieira, gloire à Tomas Taveira et le centre des Amoreiras : ils sont la nouvelle image du prix Valmor de 1993…

Des rails orphelins

Sous le bitume de Santa Apolonia, les pavés conservent une ligne de tram désaffectée. Ce vestige du passé nous émeut. Ce quartier n’aurait-il pas droit à son tram 28 (LA star Lisboète la plus flashée au monde) ? Rappellons tout de même que Sean Connery dans La maison de Russie observait ce petit bolide jaune passer, bondé par des Pessoas en chapeaux feutrés. Le tramway a toujours fait partie des meubles de Lisbonne, ne le laissons pas triste dans le musée Carris.  

Un poisson pilote peu orthodoxe

Que pensez vous de l’idée de remettre sur les rails désaffectées les vieux trams du siècle dernier ? Là où le tram a disparu, les rues sont désertées par les visiteurs. Chouchou des touristes, la résurrection du tram lisboète permettrait d’ouvrir les horizons, il désengorgerait l’Alfama des foules estivales. Les quartiers les moins accessibles deviendraient le nouveau terrain d’exploration des voyageurs urbains. Quelle belle opportunité pour développer l’économie locale !  

Prenons l’exemple de deux quartiers alentours et pourtant boudés par les touristes pressés :

Dans les jardins de Principe Real, les bolides pourraient s’arrêter non loin du cyprès sacré. Cet arbre centenaire, parasol de verdure, offre l’ombre parfaite pour déguster une limonade du quiosque d’à côté. Un léger vent d’ouest porte le parfum des rameaux. Le sentez-vous ?

Oh ! Je sens aussi une odeur de cacao torréfié ? Elle a sûrement poussé la porte de Bettina et Niccolo pour venir me titiller…

archive municipale de Lisboa

Camara municipal de Lisboa, archive

A Santana, le tram les déposerait au champ des martyrs de la patrie, sous l’oeil bienveillant de Sousa Martins. Les nouveaux explorateurs seraient happés dans les rues aux allées donnant sur des maisons huppées aux grilles et aux volets fermés. Un peu plus loin, ils ne pourraient pas résister à la vue offerte par le jardin de Torel où amoureux, promeneurs de chien et du dimanche apprécient calme et simplicité.

archive municipale de Lisboa

Camara municipal de Lisboa, archive

Nous avons, chers voyageurs, discuté de deux quartiers peu visités par les touristes… Mais imaginez la portée si les bâtiments Art nouveau de l’avenida da Republica pouvaient être admirés depuis ce tram délicieusement désuet ? Si le Marquis de Pombal et son lion bien dressé avaient le tournis devant ce véhicule du passé ? Imaginez seulement le contraste entre les imposants bâtiment d’Orient où la sirène stridente de notre vedette résonnerait…

Finalement, si le but est que la Baixa se désemplisse, quel aventurier refuserait de se faire piloter par cette célèbre machine ? 

Si les touristes ont cet ami fidèle, la Carris a de beaux jours devant elle…

Vive le tram mais pas le 28 !

Tour à Lisbonne

Avec Elliot, faites un tour à Lisbonne !

Dans cet article, vous allez voir pourquoi un tour à Lisbonne peut être une bonne idée. Si besoin, voici directement mon contact. Je suis Elliot, j’aime Lisbonne, et cet amour je vous le transmets lors de mes tours à Lisbonne ! 

Vous voulez directement savoir ce que les gens en ont pensés?

Allez voir les témoignages !

panorama que l’on peut observer lors d’un tour à Lisbonne

panorama que l’on peut observer lors d’un tour à Lisbonne

Pour bien visiter Lisbonne, prendre un guide est essentiel

Faire un tour à Lisbonne n’est pas une chose à laquelle on pense automatiquement. Et pourtant, les avantages d’un tour à Lisbonne ne sont pas à négliger ! Cet article va vous ouvrir les yeux sur un mode de découverte facile et agréable, présentant de nombreux avantages.

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique ne s’offre qu’à ceux qu’ils le veulent vraiment!

Mais alors quels sont les avantages d’un tour à Lisbonne ?

« Où suis-je ? »

Une question que l’on ne se pose pas. On suit le guide c’est tout… Sans se demander où l’on va. D’ailleurs, vous savez où vous allez : de surprises en surprises! Ainsi, vous avez une demie journée qui vous a ravi, car vous en avez pris plein les yeux. Le lendemain, alors que les souvenirs se bousculent et font oublier les crampes vous vous dites : « WOW, ce tour de Lisbonne était vraiment dense ! »

La densité d’un tour bien étudié

C’est ça, le gros avantage lorsque l’on n’a pas à regarder où l’on va et où l’on est sur la carte, on avance. On voit plus, on savoure davantage, et au final, la satisfaction est bien plus grande! Et bien sur, cela permet de prendre plus de temps pour discuter autour d’un café et d’apprendre à mieux se connaître, pour se comprendre et donc s’apprécier. Oui ! Un tour à Lisbonne est aussi fait pour rencontrer de nouvelles personnes !

Les rencontres avec les Lisboètes

Parce que voir des personnes sympathiques est essentielle, un bon tour à Lisbonne doit incorporer des visites d’endroits atypiques. Ou plutôt devrais-je dire typiques… Ils sont maintenant tellement rares… ça vaut la peine de les aider ne serait-ce que pour la sympathie de leur gérant. Pour ma part, j’aime rencontrer des nouvelles personnes m’apportant un enseignement. Celui de leurs expériences, de leur travail, de leur relation… Les échanges sont souvent extrêmement enrichissant. Vous pouvez voir la page sur les artisans que j’ai eu la chance de filmer et donc de connaître.

Contenu d’un tour à Lisbonne en ma compagnie

elliot guide monlisbonne

elliot, guide à Lisbonne, vous montre son Lisbonne !

Lisbonne s’appréhende facilement… par contre certaines rues aux entrées peu accueillantes renferment parfois des trésors. Vous ne pouvez pas le deviner. L’expérience du guide est alors essentielle. Il doit vous emmenez dans les endroits peu fréquentés. Il a poussé des portes et vous dévoile leurs intérieures délurés!

Un bon guide vous montre les objets fabriqués sur place, et évite les traquenards. Vitrines colorées et empire du Made in China ne doivent pas être au menu d’une tour digne de se nom…

Dans quelles conditions se passe un tour à Lisbonne avec Elliot

Celui-ci doit aussi se dérouler dans des conditions optimales pour le client. Le guide doit donc être attentif à la fatigue physique de ses clients. Un tour à Lisbonne peut être éprouvant avec les collines qui s’enchainent.

Les pauses dans des cafés qui reflètent le Lisbonne actuel sont une part importante de la visite. Elles doivent être choisis avec soin pour que l’apaisement soit maximal. Ce qui tombe bien, c’est que j’en connais un sacré nombre… consultez ici les meilleurs cafés de Lisbonne

Si c’est article vous a donné envie de participer à un tour à Lisbonne, voici où vous pouvez en réserver un

lors d'un tour à Lisbonne

lors d’un tour à Lisbonne

Elliot,

Votre guide à Lisbonne

Les mots clés qui ont permis de trouver cet article : tour à Lisbonne, Guide à Lisbonne, Elliot à Lisbonne, Monlisbonne.

Vertigo café

Le Vertigo Café…

Le vertigo café, Filipe

Le vertigo café, Filipe

Le Vertigo café tenu par Philippe (Filipe) m’a plu dès que je l’ai vu. Entre antique et actuel, le mix doit être bien équilibré… Et malheureusement, c’est trop souvent pompeux. C’est vrai, on nous le sert à toutes les sauces mais toujours avec le même terme: Vintage. Tout est vintage aujourd’hui. Au Portugal, le seul Vintage que je connaisse, c’est le Porto, le Ruby pour être plus précis. Le terme que je préfère utiliser pour Lisbonne, c’est l’authenticité.

L’intérieur du vertigo café.

Laissez moi vous présenter le Vertigo café. Au sol, des pierres de taille polies par les pas. Les murs de 200 ans eux, sont bruts. Poutres et briques sont sèches et mystérieuses. Les luminaires des années 70 illuminent les esprits.

Mur et inspiration au Vertigo Café

Murs et inspiration au Vertigo Café

Le plafond géométrique est époustouflant. Filipe me dit qu’il représente les 4 saisons… L’osmose est bien présente. Par conséquent, quand j’y suis, j’écris. Et si ce n’est pas pour écrire, j’y donne rendez-vous à des amis, ou des clients. Le vertigo café est un bon point de départ pour les visites guidées que je propose.

Le vertigo café et son étagère

Le vertigo café, ses portraits et son étagère

Sa localisation est parfaite

En plein Chiado, il est central mais caché dans une rue qui relie la place Bordalo Pinheiro et la place du Carmo. La place où Salgueiro Maia, leader de la révolution des œillets, a renversé le gouvernement de Salazar (alors dirigé par Caetano).

A deux pas, un supermarché bio. Un des appartements du fameux Fernando Pessoa. Le couvent du Carmo. La place du Chiado et celle de Camoes voisine…

pour résumer, le Vertigo café c’est…

…un café sympa et en plein centre. Un peu comme les autres que je propose sur mon site (les consulter ici sur mon blog). N’hésitez pas à vous y rendre pour vous détendre des montées et descentes que Lisbonne vous fait subir. C’est moi l’alpin qui vous le dit! Lisbonne n’est pas de tout repos… Surtout quand vous voulez vous rendre dans des endroits atypiques.

Vertigo Café : Travessa do Carmo. N°4. Lisbonne. Ferme a 19h.

Elliot, votre Guide à Lisbonne

Réserver un tour avec moi

me contacter

profil linkedin

Mes visites guidées de Lisbonne hors des sentiers battus

Lisbonne hors des sentiers battus

Les touristes visitent, certains expérimentent.

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique

Lisbonne est belle. Pas besoin de le rappeler. Seul ou en couple, un guide dans les mains et des plans plein la tête. On est prêt à visiter Lisbonne hors des sentiers battus ! Du moins, on y croit…

Expérience à Lisbonne:

Comme la plupart des touristes, je savais quoi faire: “Des amis m’ont parlé de Belém, et de la pâtisserie. De l’ascenseur aussi, je veux y aller! Et le château c’est par où?”

Cette attitude qui me caractérisait il y a 2 ans m’a sanctionné directement. Je n’ai pas optimisé ma semaine de vacances… J’ai fait comme tout le monde… rien d’extravagant qui ne sortait de mes plans.

J’ai raisonné comme ça pendant longtemps pour beaucoup de mes voyages. Ni surprise ni folklore. Que du 100% typique touriste ! 

un restau hors des sentiers battus mon c**

Un resto à Lisbonne hors des sentiers battus mon c**

Les secrets de la capitale Portugaise à portée de main.

Maintenant je suis guide et je sais de quoi je parle. Je veux donc poster un article pour essayer de faire évoluer le tourisme.

Prendre un guide à Lisbonne

Je prêche pour ma paroisse certes. Mais imaginez un instant ce à quoi je dois faire face tous les jours: “Les pasteis de Belém c’est par là?” “L’ascenseur ça vaut le coup?” ‘’Le fado, où est-ce qu’il faut aller l’écouter?”

Toutes ces questions pour faire exactement ce que notre voisin a fait 3 mois plus tôt… Waouh -_- Excitant.

Non, ni pour moi ni pour personne. Si les classiques sont basiques et qu’il faut envisager les faire, rien n’est plus faux que de les placer comme incontournables!

Ce que les touristes avertis veulent, c’est des expériences. Ce que nous aimons en tant qu’humains: les surprises ! 

N’ayez pas peur de changer vos plans et de vous préparer à l’inattendu.

elliot vous guide à Lisbonne hors des sentiers battus

Elliot vous guide à Lisbonne hors des sentiers battus

Hors des sentiers battus, vous verrez des scènes de vie typiques, des locaux qui discutent, des familles qui se disputent, des bars sympathiques, des terrasses remplies, d’autres cachées…

Embarquez en ma compagnie et venez voir ce que 99% des gens  de passage à Lisbonne ne voient pas…

J’aime Lisbonne. J’aime sourire et rire. J’aime bien vivre et dire oui à un concert, un théâtre, une expo… J’aime aussi inviter les gens chez moi et partager une boite de sardines, un vin que j’aime, ou une part de gâteau dont seule ma petite amie a le secret.

J’ai apprivoisé Lisbonne et c’est hors des sentiers battus que j’aime me rendre. Je vous l’offre tout entier, à ma manière.

Voilà un retour de Florence qui a choisi de faire une visite guidée de Lisbonne en ma compagnie :

 Merci Elliot pour ce formidable moment passé ensemble. Nous avons été enchanté de TON Lisbonne que tu contes avec ton coeur ! Une visite atypique adaptée à nos envies. Muito obrigada !! 

Aussi vrai et typique que possible. Aussi inattendu qu’enchanteur…

Elliot, votre Guide à Lisbonne

infos tarifs et détails

Cliquez ici pour Réserver un tour avec moi

me contacter

profil linkedin