Le 31 mai 2018, c’est la procession de Corpus Christi

Histoire de Lisbonne #3 Monlisbonne.com

Le jeudi qui suit la Pentecôte, 60 jours après Pâques, Lisbonne célèbre Corpus Christi, la Fête-Dieu en Français.

Instituée par le pape Français Urbain IV en 1264, la Solenidade do Santíssimo Corpo e Sangue de Cristo (Solennité du Saint-Sacrement du Sang et du Corps du Christ) ou Corpus Christi est un jour férié au Portugal. C’est la plus grande procession de la ville et sans doute ce fut la plus grandiose dans les temps anciensA Lisbonne, les fêtes catholiques sont célébrées avec ferveur mais cela va bien au delà de l’aspect religieux. Elles s’inscrivent dans les traditions séculaires des Lisboètes et sont étroitement liées à l’histoire de la ville. La procession de la Fête-Dieu connaît un fort engouement au XVe siècle et très vite c’était l’occasion pour les classes aisées, les différentes corporations, d’étaler leurs richesses et leur prestige. Ce fut une célébration ostentatoire.

Procession de Corpus Christi à Rossio (oeuvre de Jaime Martins Barata).


Procession de Corpus Christi au XVe siècle à Rossio (oeuvre de Jaime Martins Barata).

Une procession catholique, teintée de paganisme.

Au temps de Joao 1er, une place de choix était réservée à St Georges, jadis St Patron du Portugal. La victoire sur les Castillans était encore vive dans les esprits Portugais. Un «  Saint Guerrier » en armure était ainsi porté sur un cheval blanc. On l’appelait l’Homme de fer. Du fait de leur soutien sans faille au Roi, les corporations et le peuple de Lisbonne étaient mis en avant. Les guildes, partant étendards déployés depuis la Maison des 24, s’avançaient sur des chars richement décorés : un château, un dragon pour le char des cordonniers, un bateau pour les calfateurs. Certaines processions dévoilaient des diables, des sorcières, des bouffons…

Corpus Christi : Joao 1er sous le pallium (oeuvre de Jaime Martins Barata).

Corpus Christi : Joao 1er sous le pallium (oeuvre de Jaime Martins Barata).

Puis enfin arrivaient les confréries religieuses, portées par les cantiques de St Thomas d’Aquin. A coup de clairons, la musique était conduite entre autres par des Africains, qu’on appelait à l’époque les noirs de St Georges :

Cibávit eos ex ádipe fruménti, allelúia : et de petra, melle saturávit eos, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.Glória Patri… Cibávit eos…

Le diplomate José da Cunha Brochado résume les festivités de Corpus Christi en ces termes : « Pour voir Lisbonne en une seule fois, j’ai regardé la procession de la Fête-Dieu ». Corpus Christi était une célébration ruineuse en son temps. En plus des coûts pour les chars et les costumes, les rues étaient richement décorées par la ville. On déposait des fleurs sur le sol et on couvrait la rue d’auvents. Les balcons étaient recouverts de tapisseries ornées d’or, d’étendards en soie.

O preto de Sao Jorge.

O preto de Sao Jorge.

Une procession au service du Roi.

Le 18e siècle à Lisbonne est marqué par l’avènement du règne de Joao V et du Baroque. Le roi absolu souhaite faire de la Fête-Dieu, une cérémonie de propagande pour son plus grand prestige. Il réorganise entièrement la procession, elle devient hiérarchisée, rigide, bien loin des Corpus Christi chaotiques des siècles passés. Les symboles païens sont proscrits, ainsi que les Africains et les femmes. Au temps de Joao V, Corpus Christi est solennel et somptueux. Le 12 mai 1717, le sécrétaire d’Etat Diogo de Mendonça Côrte-Real écrit au conseil municipal de Lisbonne :

« […] la procession ne doit pas avoir de génisses, de géants, de serpents, de dragons, de tapis d’herbe, de chars ou toute autre chose similaire qui représente une corporation. Pas de dances, ni de présence de maures qui accompagnent St- Georges. Le pallium ne doit pas être en laine, on doit utiliser un tissu plus riche ».

Ainsi, en remodelant Corpus-Christi, le Roi Joao V nous dévoile sa propre vision sur l’organisation de son pouvoir, celle d’un Etat s’appuyant sur l’Eglise toute puissante et sur sa Majesté.

Procession de Corpus Christi au temps de Joao V. 1587 santons réalisés par l’illustre Diamantino Tojal.

Procession de Corpus Christi au temps de Joao V. 1587 santons réalisés par l’illustre Diamantino Tojal.

Corpus Christi, aujourd’hui.

Si le grandiose n’est plus à l’ordre du jour à Lisbonne, Corpus Christi reste une fête religieuse très célébrée où les règles anciennes sont toujours respectées. Pour beaucoup de pays d’Europe, dont la France, cette vieille tradition a (presque) disparu. Reste aujourd’hui pour les plus curieux cette possibilité d’assister à la procession séculaire de Lisbonne ce jeudi 31 juin 2018. Vous trouverez ci-dessous l’affiche officielle :

Mots clés ayant permis de trouver cet article :

  • Corpus Christi Lisbonne
  • Pélerinage Fatima
  • Visite religieuse Lisbonne
  • Fêtes religieuses Lisbonne
  • Fête-Dieu Lisbonne

Hommage à Carlos de Lisbonne

“O Fim”

Carlos de Lisbonne ou la perte du plus grand talent du Bairro Alto…

Sa vie remplie vient de se terminer. Nul ne saura le remplacer.

Carlos de Lisbonne

Carlos de Lisbonne, l’unique photo prise par monlisbonne.com dans son atelier de Bairro Alto Faïences et collections diverses offrent un décor unique…

Carlos, dans une rue discrète du Bairro Alto qu’il animait de ses passions n’était jamais au repos. Un homme aux deux visages, collectionneur et restaurateur de faïences.

Le collectionneur indomptable

Lors de nos visites guidées, il peut nous arriver de tomber sur des clients avides d’extraordinaire. Carlos était alors notre botte secrète. Il était à la fois avenant et cultivé. Savant et qualifié, il était capable d’épater les plus vifs explorateurs et les aventuriers mais aussi les enfants les plus durs à dompter.

Carlos, qui se réfugiait derrière la porte numéro 20 de la rua da Vinha nous a quitté. Notre hommage ne sera même pas une miette de ce qu’il a su nous donner.

Collectionneur de beau et de mémoires, il avait dans son bazar, des pièces très rares. D’un sceptre de Goering, aux uniformes militaires des chemises noires, de la jeunesse salazarienne, ou encore des guerres coloniales biens rangées dans son armoire, son goût pour l’histoire n’a jamais trahi une once de croyance. Plusieurs costumiers du cinéma ont fait appel à ses pièces uniques.

Les pièces uniques de Carlos

Les pièces uniques de Carlos

Le restaurateur orfèvre

Son hangar recelait aussi nombre d’objets incongrus : des postes de radio de toute beauté, des cartes géographiques bien conservées,  des vieux drapeaux ou encore des photos qui ne peuvent être oubliés.

Dans ce joyeux souk, on ne pouvait être qu’émerveillé et surtout interloqué par cet amas de faïences prêtes à être restaurées. C’était ça son réel métier. Elles s’entassaient et venaient du monde entier. Sur leur carte d’identité il ne fallait pas s’étonner de voir plusieurs siècles de traversées.

Spécialiste, il avait sur son atelier une palette colorée où il pouvait mélanger jusqu’à 10-12 couleurs pour atteindre le bleu escompté. ou ce qu’un profane voit blanc se révèle être pour lui la réelle complexité d’un mouchetage d’une multitude de pigments grisés noirâtres et cyan.

J’ai grâce à lui compris l’ampleur de la tâche de l’imitateur. Il doit savoir dompter des dizaines, des centaines de techniques brossées, des pleins et des déliés. Le fait de s’approprier les époques où l’épaisseur d’un carreau de faïence a autant d’importance que les matériaux ne peut lui faire défaut.  Étalé sur des siècles de pratique, son savoir se mesure par son humilité.

Son talent était unique. Son souhait était de le divulguer. Une crise cardiaque l’en a empêchée.

Si tu me lis Carlos, c’est qu’un de tes vieux amis traduit… Je te demande de transmettre ton savoir et ta passion à un minot patient. Tu m’as trop marqué pour que ton expérience parte en fumée.

Ensuite seulement, je te souhaite de bien te reposer. Jamais je ne t’ai vu performer cette activité. C’est pour ça que tu m’as marqué pour l’éternité.

Longue vie et bon vent.

Carnaval à Lisbonne

Le carnaval à Lisbonne, un bal masqué au rythme de la samba.

Le 13 février 2018, on fête le carnaval au Portugal. Et cela tombe bien, les plus grandes festivités sont à Lisbonne !

L’origine du carnaval, tradition portugaise qui remonte à l’antiquité.

Parade au carnaval de Loures. © carnaval de Loures

Parade au carnaval de Loures. © carnaval de Loures

Carnaval, ce sont les fêtes de réjouissance, jadis on y mangeait gras avant de manger « maigre » pendant 40 jours. Cela précède la période de carême (la quarantaine). Dans les anciens temps, les Hommes considéraient que la nouvelle année commençait en mars et non en janvier. C’était le renouveau, le réveil de la Nature. Au Portugal, on appelait cette fête « Entrudo »(du latin introitu, entrer dans), c’est à dire les prémices avant le Carême. Les croyances depuis la nuit des temps estimaient que le chaos devait précéder le nouvel an. On comprend mieux dès lors la folie des festivités, le port de masques qui créent la confusion, l’affranchissement de toute règle sociale, la négation du quotidien, ses contraintes et ses soucis.

De la samba à Sesimbra. © Ruiolavo-fotos.

De la samba à Sesimbra. © Ruiolavo-fotos.

Le désordre dans une société ordonnée. C’est ça le carnaval au Portugal. Officiellement, le 13 février n’est pas férié, mais toléré tel quel ! Et cela depuis les premiers rois du Portugal. Malgré les difficultés économiques, l’Etat portugais continue chaque année à tolérer un jour chômé (et quand bien diable le gouvernement serait contre, la population n’en a cure).

Où peut-on fêter le carnaval à Lisbonne ou dans ses alentours ?

Le roi du carnaval face à son peuple ! © carnaval de Torres vedras.

Le roi du carnaval face à son peuple ! © carnaval de Torres vedras.

Les festivités à Lisbonne : si les grandes parades sont en dehors de Lisbonne, des collectifs organisent des festivités le soir du 12 février.  Cliquez ici pour connaître les principaux évènements sur Lisbonne.

Les principaux carnavals du Portugal et autour de Lisbonne :

Torres Vedras (09/02 – 14/02) : autoproclamé le « plus portugais des carnavals », le carnaval de Torres Vedras a su garder son identité locale alors que beaucoup d’autres sont de plus en plus influencés par la culture brésilienne. Ici, on retrouve des bouffons, des chars grandioses et les matrafonas, ces hommes déguisés en femme. Bref un vrai carnaval qui dépasse les barrières sociales.

Loures (10/02 – 14/02) : Crée en 1934, Loures est devenu en quelques décennies l’un des plus grands festivals du Portugal. 150 000 personnes sont encore attendues cette année. 1200 figurants et 15 chars promettent un défilé coloré et joyeux.

Sesimbra (28/01 – 17/02) : c’est celui qui se rapproche le plus de son lointain cousin, celui de Rio de Janeiro, avec ses nombreuses écoles de samba qui défilent dans la rue.

Pour être au courant sur les toutes festivités de février, consultez ici notre page facebook. Dans la rubrique évènements, nous avons répertorié les principaux carnavals de la région de Lisbonne.

Mots clés ayant permis de trouver cet article :

  • Carnaval à Lisbonne
  • Carnaval Torres Vedras
  • Samba Lisbonne
  • Bal masqué Lisbonne
  • Sorties en février Lisbonne

soirée de gala à Lisbonne

Organiser son dîner de gala à Lisbonne ?

Organiser son gala à Lisbonne trotte dans plusieurs têtes… c’est en effet une très bonne idée.

Pourquoi organiser sa soirée de gala à Lisbonne ?

Un Gala lors d'un couché de soleil sur Lisbonne

Un gala lors d’un coucher de soleil sur Lisbonne

Dans un premier temps, laissez-moi vous présenter les avantages de cette destination qui me captive :

Qu’est-ce qui place Lisbonne comme la destination parfaite pour organiser votre soirée de gala :

  • Son climat incroyable garantit un climat doux parfois même en plein hiver.
  • La capitale portugaise offre un cadre dépaysant avec ses quartiers colorés et chaloupés, construits sur 7 collines.
  • Une vie nocturne diverse et animée fait la une dans plusieurs médias.
  • La proximité avec la mer et ses belles stations balnéaires comme Cascais offrent une variété d’activités aguicheuses.
  • La cuisine fine et gourmande à un prix plus compétitif que d’autres destinations européennes place également Lisbonne sur le devant de la scène.
Un gala aux fruits de mer... C'est possible à Lisbonne

Un gala aux fruits de mer… C’est possible à Lisbonne

Vous l’avez compris, toutes les conditions sont réunies pour que votre gala reste un souvenir impérissable pour vous et vos collaborateurs. Mais ce n’est pas si simple de trouver la perle rare, le lieu parfait pour immortaliser l’évènement.

C’est à partir de cet instant que nous entrons en scène. En effet, présentée d’une manière aussi savoureuse, vous vous demandez qui peut intervenir pour remplir un véritable contrat de satisfaction.

Une soirée de Gala organisée par Monlisbonne.

Soirée de Gala en decembre à Lisbonne

Soirée de gala à Lisbonne en décembre

Pour l’organisation de votre dîner de gala, Monlisbonne s’occupe de tout !

Comme pour les activités de séminaire/team-building notre imagination n’a pas de limite. Dans ce cas de figure, nous proposons des lieux insolites, exceptionnels et toujours adaptés à vos desideratas. Nous voulons sortir de l’ordinaire au prix le plus juste.

  • La gastronomie doit être envoûtante.
  • c’est la musique qui rythme un enchaînement de plats délicieux.
  • Et bien entendu, si la vue ne donne pas le vertige, nous ne sommes pas satisfait.
  • Le cadre, taillé dans la masse, complète divinement ce tableau que nous aimons imaginés.

En coordonnant vos activités, Monlisbonne souhaite marquer les esprits avec un évènement sans fausse note.

En résumé, nous mettons en oeuvre tout notre savoir et notre savoir-faire afin de satisfaire les envies des clients les plus exigeants.

C’est sans surprise qu’un évènement ne peut ressembler à un autre.

Du plus classique au plus déjanté, nous allons trouver chaussure à votre pied pour se rapprocher de la satisfaction unanime… Graal que nous cherchons lors de chacune des activités que l’on nous charge d’organiser.

Pour vous donner davantage d’idées de ce que nous pouvons faire, entrez en contact avec notre équipe. Nous pourrons alors définir selon votre budget, un évènemement à la mesure de vos ambitions.

mots clés ayant permis de trouver cet article :

  • soirée de gala a Lisbonne
  • gala a Lisbonne
  • Séminaire d’exception Lisbonne
  • Séminaire premium Lisbonne
  • organisation gala Lisbonne

Le 1er décembre, Restauração da Independência (Fête de la Restauration)

Une autre vision de Lisbonne…

Histoire de Lisbonne #2 Monlisbonne.com

Le 1er décembre 1640, Lisbonne fête la restauration de son indépendance.

En cette soirée d’automne, il navigue au clair de lune pour ne pas se faire repérer par la vigile espagnole. Passant par une porte dérobée, Afonso de Menezes descend les escaliers de la muraille fernandine pour atterrir dans le jardin du fidalgo Dom Antao de Almada. On y trouve un jardin fermé, parsemé d’orangers mûrs et dominé par deux grandes cheminées monumentales. Les torches sont allumées dans les allées, faisant virevolter les ombres des chats et des hommes agités. Ces nobles déchus se pressent dans la masure au fond de la cour. Il est temps de conclure 60 ans d’humiliation !

Ils sont 40 à s’interpeller les uns les autres, attisant les ardeurs et la motivation de chacun. Leur entreprise est à haut risque, c’est quitte ou double. Délaissés par une Angleterre en ébullition, ils ont reçu le soutien discret de Richelieu. Afonso prend la parole :

“ Depuis 60 ans, notre empire sacré a disparu, notre destinée s’est dissipée dans les eaux britanniques. Les Habsbourgs veulent détruire ce qui reste le plus important dans nos chairs et nos coeurs : être Portugais. Notre Lisbonne n’est plus qu’une ville de province castillane, où sont passées les promesses du roi Filipe 1er ? Nous avons perdu la moitié de notre royaume, nous avons versé notre sang pour l’occupant. Et aujourd’hui, ils veulent que nous allions combattre nos frères catalans ? Assez ! Assez ! ”

Les jardins du palais de Sao Domingos, l’actuel palais de l’Indépendance

Et les conjurés sortent du palais pour fomenter un coup d’état.

Le 1er décembre 1640, au petit matin, ces hommes en colère devenus frères d’armes, quittent le palais de Sao Domingos par la grande porte. Une douce lueur venant du castelo Sao Jorge berce les convictions, l’odeur de châtaigne grillée aiguise l’appétit de vengeance. Ils s’avancent dans les rues de Baixa, emportés par la foule que les jésuites d’Antonio Vieira exaltent à coup de Te deum. Ces lisboètes restent fidèles une nouvelle fois à leur vieille réputation héritée depuis Néron, celle d’un peuple très noble et très loyal. C’est un jour béni.

Depuis l’esplanade du Palais, les 40 conjurés se ruent dans les appartements royaux où jadis le grand Manuel observait son empire depuis le balcon. Ils attrapent la vice-reine Marguerite de Mantoue tout en cherchant le traître Miguel de Vasconcelos qui s’était soumis à Madrid. On le trouve planqué dans une armoire et pris d’une rage folle, on le tue sur le champ sans aucune autre forme de procès. Son corps est jeté par le balcon, puis piétiné par une foule plus que enthousiaste.

Les conjurés fêtant leur victoire après le décès de Miguel de Vasconcelos.

Lisbonne renoue ses liens avec la grande Histoire mais l’empire est révolu.

On acclame les conjurés ! Un nouveau souffle d’espoir envahit les rues de Lisbonne, la cité reprend ses titres et ses lettres de noblesse. L’évêque Rodrigo da Cunha organise une grande cérémonie dans la Sé pour rendre grâce à Dieu. Le 5e empire renaît de ses cendres ! Si on évoque un temps l’avènement d’une République, Sébastien s’est réveillé de son long sommeil. Annoncé par tous comme étant le digne hériter des Avis, le nouveau maître du royaume arrive le 6 décembre et est joyeusement honoré par la foule. Il s’appelle Jean et il est duc de Bragance. Il accepte la lourde charge qui lui est dûe, les poètes vont dès lors narrer une nouvelle page de l’Histoire du Portugal.

Jean IV est proclamé roi du Portugal sur l’esplanade du palais, l’actuelle place du Commerce.

Les clameurs du peuple retentissent bien au delà du Tage. Ce qui reste de l’empire portugais revient à Jean IV. Seules les cités portugaises du Maroc restent fidèles à la couronne d’Espagne. Si les bonnes nouvelles se sont accumulées en ce mois de décembre 1640, le Portugal a pourtant perdu de sa superbe. Il devient très vite un empire oublié, la Saudade est née.

 

Eloge à la femme portugaise

Une autre vision de Lisbonne...

Une autre vision de Lisbonne…

Histoire de Lisbonne #1 Monlisbonne.com

La Portugaise de bonne famille, une princesse des mille et une nuits…

Les Portugaises ont fasciné les écrivains. Depuis des siècles, les témoins du passé nous ont laissé une perception élogieuse de la Lisboète. Ces gentilshommes se languissaient à l’idée de les rencontrer, mais ils restaient étonnés par les us et coutumes. Les femmes de Lisbonne restaient enfermées dans les palais, se laissaient admirer depuis les balcons. Pour les approcher, les garçons leurs donnaient rendez-vous à la messe, griffonnant un petit mot doux subtilement transmis entre deux bancs d’églises et deux Ave Maria.

Il fallait se faire inviter par les grands du Royaume pour admirer ces dames d’un exotisme incroyable. Elles avaient une démarche voluptueuse qui les rendaient attrayantes; assises sur leurs talons, elles préféraient les tapis d’orient aux dorures rococo des canapés. Cette allure mauresque était une réminiscence du passé berbère de Lisbonne, dont l’héritage s’est diffusé dans la langue et dans les traditions.

Cette idée que le Portugal est un pays de machos est à nuancer. Les Portugais vouaient un culte à la Femme ! En 1777, le Français Pierre Dezoteux notait ainsi qu’un homme pouvait se mettre à genoux devant l’épouse d’un fidalgo pour complimenter la Dame ou tout simplement l’écouter lui donner des ordres.

Maria I, reine du Portugal (1777)

Maria I, reine du Portugal (1777)

La Portugaise du peuple, un brasier vif où se déchaîne les passions.

L’anglais Richard Twiss fut l’un des premiers touristes de Lisbonne. Fils d’aristocrate, il fit son “grand tour” en 1773. Pour lui, les Portugaises étaient “les femmes les plus vives au monde, passant leur temps à rire, chanter, danser et discuter avec passion”.  A cette époque, on imagine les rues sombres d’un Lisbonne en ruines, ravivées par un feu populaire d’où part un air brésilien. Il flotte pendant les soirées d’été, une ambiance indécente où le fofa, cette danse insouciante et suggestive, chavire le coeur des Hommes et suscite l’admiration des dames.

Aujourd’hui encore, le fado est l’héritier de ces femmes du peuple qui ont forgé l’identité d’un style, d’une manière de vivre, d’une transcendance par la musique. Elles vous fixaient avec leurs yeux noirs profonds tout en maniant la guitare et de leur voix douce et agréable, elles attiraient les ouvriers dans les gargotes, le jour de paie.

La fadiste Fernanda Maria (Retratos de Fado, Rua de Capelão, oeuvre de Camilla Watson)

La fadiste Fernanda Maria (Retratos de Fado, Rua de Capelão, oeuvre de Camilla Watson)

La Portugaise oubliée : la varina.

On la voit sur les pochettes d’A vida Portuguesa, on l’écoute dans le fado intemporel de Carlos do CarmoLisboa menina e moça…mais qui d’autre aujourd’hui rend hommage à la varina ? Parée de bijoux, cette marchande de poisson avait la vie rude. Pendant que les hommes allaient sur l’océan, les varinas parcouraient les quais et les places pour vendre la pêche du matin. Elle chargeaient les poissons dans un panier plat qu’elles portaient sur leur tête avec grâce et avec poigne.

Parcourant les rues pieds nus, là où la calçada n’était point lisse, elles criaient d’une voix aiguë ô combien leur poisson était frais. Elles avaient toutes cet accoutrement : une jupe courte, un fichu de couleur sur la poitrine et un chapeau rond en feutre noir. Marginalisées, les varinas ne manquaient pas de caractère. De la grand-mère à la petite fille, elles étaient toutes dans la rue, ce métier était une affaire de famille ! Elles avaient un patois propre à elles et jamais les hommes n’avaient un mot à dire. Fortes en gueule, les varinas avaient du répondant et clouaient le bec aux remarques impertinentes. Chaque galanterie déplacée était ainsi récompensée par une gifle bien dosée. Cette brutalité était pour elles une vertue, leur métier n’avait rien de doux, il fallait se faire respecter.

Varina

Varina

Et la Portugaise d’aujourd’hui ?

Les Portugaises vivent toujours dans une société patriarcale… mais ce n’est qu’une façade. Depuis toujours, elles ont le dernier mot dans les décisions familiales. L’important c’est de ne pas convaincre les hommes, mais de leur faire croire que c’est eux qui sont à l’origine de la décision.

Il reste toujours ce problème des inégalités salariales mais il est doux de constater qu’aujourd’hui, la Portugaise est une femme libérée. Qu’elles s’appellent Márcia ou Andréa, elles sont les entrepreneures d’aujourd’hui !

 

 

 

Une histoire de Tramway

monlisbonne une autre vision de Lisbonne...

Une autre vision de Lisbonne…

Coup de Saudade #1 Monlisbonne.com

Le tramway de Lisbonne a une belle histoire.

Pour l’anecdote, la ville est étroitement liée à San Francisco. Bien avant la construction du pont du 25 Avril, Lisbonne avait adopté les vieux electricos de la ville californienne. À l’époque, il se faufilait entre les chariots de boeufs et les diligences qui se raréfiaient. Les dandys de Cascais ne juraient que par lui…

Ce moyen de transport alors futuriste étaient en passe de marquer à jamais le paysage urbain de Lisbonne.

Camara municipal de Lisboa, archive

Camara municipal de Lisboa, archive

Les temps ont bien changé.

Aujourd’hui, la ville s’est transformée sans avoir su miser à fond sur sa touche d’authenticité. L’euphorie de la révolution des Œillets a ouvert Lisbonne au modernisme. A l’avenue de la Liberdade, on a détruit les demeures du 19e siècle pour de grands immeubles aux baies vitrées sans âme et sans histoire. Le métro, le bus ont volé la vedette au tramway. A bas Siza Vieira, gloire à Tomas Taveira et le centre des Amoreiras : ils sont la nouvelle image du prix Valmor de 1993…

Des rails orphelins

Sous le bitume de Santa Apolonia, les pavés conservent une ligne de tram désaffectée. Ce vestige du passé nous émeut. Ce quartier n’aurait-il pas droit à son tram 28 (LA star Lisboète la plus flashée au monde) ? Rappellons tout de même que Sean Connery dans La maison de Russie observait ce petit bolide jaune passer, bondé par des Pessoas en chapeaux feutrés. Le tramway a toujours fait partie des meubles de Lisbonne, ne le laissons pas triste dans le musée Carris.  

Un poisson pilote peu orthodoxe

Que pensez vous de l’idée de remettre sur les rails désaffectées les vieux trams du siècle dernier ? Là où le tram a disparu, les rues sont désertées par les visiteurs. Chouchou des touristes, la résurrection du tram lisboète permettrait d’ouvrir les horizons, il désengorgerait l’Alfama des foules estivales. Les quartiers les moins accessibles deviendraient le nouveau terrain d’exploration des voyageurs urbains. Quelle belle opportunité pour développer l’économie locale !  

Prenons l’exemple de deux quartiers alentours et pourtant boudés par les touristes pressés :

Dans les jardins de Principe Real, les bolides pourraient s’arrêter non loin du cyprès sacré. Cet arbre centenaire, parasol de verdure, offre l’ombre parfaite pour déguster une limonade du quiosque d’à côté. Un léger vent d’ouest porte le parfum des rameaux. Le sentez-vous ?

Oh ! Je sens aussi une odeur de cacao torréfié ? Elle a sûrement poussé la porte de Bettina et Niccolo pour venir me titiller…

archive municipale de Lisboa

Camara municipal de Lisboa, archive

A Santana, le tram les déposerait au champ des martyrs de la patrie, sous l’oeil bienveillant de Sousa Martins. Les nouveaux explorateurs seraient happés dans les rues aux allées donnant sur des maisons huppées aux grilles et aux volets fermés. Un peu plus loin, ils ne pourraient pas résister à la vue offerte par le jardin de Torel où amoureux, promeneurs de chien et du dimanche apprécient calme et simplicité.

archive municipale de Lisboa

Camara municipal de Lisboa, archive

Nous avons, chers voyageurs, discuté de deux quartiers peu visités par les touristes… Mais imaginez la portée si les bâtiments Art nouveau de l’avenida da Republica pouvaient être admirés depuis ce tram délicieusement désuet ? Si le Marquis de Pombal et son lion bien dressé avaient le tournis devant ce véhicule du passé ? Imaginez seulement le contraste entre les imposants bâtiment d’Orient où la sirène stridente de notre vedette résonnerait…

Finalement, si le but est que la Baixa se désemplisse, quel aventurier refuserait de se faire piloter par cette célèbre machine ? 

Si les touristes ont cet ami fidèle, la Carris a de beaux jours devant elle…

Vive le tram mais pas le 28 !

Tour à Lisbonne

Avec Elliot, faites un tour à Lisbonne !

Dans cet article, vous allez voir pourquoi un tour à Lisbonne peut être une bonne idée. Si besoin, voici directement mon contact. Je suis Elliot, j’aime Lisbonne, et cet amour je vous le transmets lors de mes tours à Lisbonne ! 

Vous voulez directement savoir ce que les gens en ont pensé ?

Allez voir les témoignages !

panorama que l’on peut observer lors d’un tour à Lisbonne

panorama que l’on peut observer lors d’un tour à Lisbonne

Pour bien visiter Lisbonne, prendre un guide est essentiel

Faire un tour à Lisbonne n’est pas une chose à laquelle on pense automatiquement. Et pourtant, les avantages d’un tour à Lisbonne ne sont pas à négliger ! Cet article va vous ouvrir les yeux sur un mode de découverte facile et agréable, présentant de nombreux avantages.

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique

Lisbonne hors des sentiers battus et atypique ne s’offre qu’à ceux qu’ils le veulent vraiment!

Mais alors quels sont les avantages d’un tour à Lisbonne ?

« Où suis-je ? »

Une question que l’on ne se pose pas. On suit le guide c’est tout… Sans se demander où l’on va. D’ailleurs, vous savez où vous allez : de surprises en surprises ! Ainsi, vous avez une demi-journée qui vous a ravi, car vous en avez pris plein les yeux. Le lendemain, alors que les souvenirs se bousculent et font oublier les crampes vous vous dites : « WOW, ce tour de Lisbonne était vraiment dense ! »

La densité d’un tour bien étudié

C’est ça, le gros avantage lorsque l’on n’a pas à regarder où l’on va et où l’on est sur la carte, on avance. On voit plus, on savoure davantage, et au final, la satisfaction est bien plus grande ! Et bien sûr, cela permet de prendre plus de temps pour discuter autour d’un café et d’apprendre à mieux se connaître, pour se comprendre et donc s’apprécier. Oui ! Un tour à Lisbonne est aussi fait pour rencontrer de nouvelles personnes !

Les rencontres avec les Lisboètes

Parce que voir des personnes sympathiques est essentielle, un bon tour à Lisbonne doit incorporer des visites d’endroits atypiques. Ou plutôt devrais-je dire typiques… Ils sont maintenant tellement rares… ça vaut la peine de les aider ne serait-ce que pour la sympathie de leur gérant. Pour ma part, j’aime rencontrer des nouvelles personnes m’apportant un enseignement. Celui de leurs expériences, de leur travail, de leur relation… Les échanges sont souvent extrêmement enrichissants. Vous pouvez voir la page sur les artisans que j’ai eu la chance de filmer et donc de connaître.

Contenu d’un tour à Lisbonne en ma compagnie

elliot guide monlisbonne

elliot, guide à Lisbonne, vous montre son Lisbonne !

Lisbonne s’appréhende facilement… par contre certaines rues aux entrées peu accueillantes renferment parfois des trésors. Vous ne pouvez pas le deviner. L’expérience du guide est alors essentielle. Il doit vous emmenez dans les endroits peu fréquentés. Il a poussé des portes et vous dévoile leurs intérieurs délurés!

Un bon guide vous montre les objets fabriqués sur place, et évite les traquenards. Vitrines colorées et empire du Made in China ne doivent pas être au menu d’une tour digne de se nom…

Dans quelles conditions se passe un tour à Lisbonne avec Elliot

Celui-ci doit aussi se dérouler dans des conditions optimales pour le client. Le guide doit donc être attentif à la fatigue physique de ses clients. Un tour à Lisbonne peut être éprouvant avec les collines qui s’enchainent.

Les pauses dans des cafés qui reflètent le Lisbonne actuel sont une part importante de la visite. Elles doivent être choisis avec soin pour que l’apaisement soit maximal. Ce qui tombe bien, c’est que j’en connais un sacré nombre… consultez ici les meilleurs cafés de Lisbonne

Si cet article vous a donné envie de participer à un tour à Lisbonne, voici où vous pouvez en réserver un , sinon, dans le formulaire contact ci-dessous…

lors d'un tour à Lisbonne

lors d’un tour à Lisbonne

Elliot,

Votre guide à Lisbonne

Les mots clés qui ont permis de trouver cet article :

  • tour à Lisbonne,
  • Guide à Lisbonne,
  • Elliot à Lisbonne,
  • Monlisbonne,
  • visite guidée Lisbonne,
  • guide français a Lisbonne

votre nom (requis)

votre email (requis)

objet

dates de séjour

Tel

nombre de personnes (requis)

votre message

Auberge de jeunesse à Lisbonne

Les auberges de jeunesse à Lisbonne

batiment de d’une des auberges de jeunesse à Lisbonne

Une auberge de jeunesse à Lisbonne… Classe !

Les critères pour choisir la meilleure auberge de jeunesse à Lisbonne ?

Tout d’abord, je crois qu’il est bon de savoir quels sont les critères qui font qu’une auberge de jeunesse est de qualité. Les critères sont simples et clairs. La propreté, la sympathie, la localisation, le staff, la sécurité, le calme et l’ambiance générale.

Les meilleures auberges de jeunesses de Lisbonne

A Lisbonne toutes les auberges de jeunesse surpassent tout ce que l’on connaît en France. La multitude d’émissions qui défilent sur le sujet le montre bien. Ce n’est pas chez nous mais bien à l’étranger que les titres des meilleures auberges de jeunesse se jouent ! Pour vous aider dans votre choix je vais vous indiquer 2 auberges de jeunesse à Lisbonne. Pour y être passé, y avoir travaillé ou alors juste fréquenté en tant que voyageurs, je vous garanti leur qualité.

Information Importante

Vous voulez réserver ? Je suis sur place et peux vous y aider avec plaisir. Voyage scolaire, entre amis, EVG, EVJF… Vous ne savez pas quelle auberge de jeunesse choisir ?

Je réserve pour vous en fonction des disponibilités et de votre budget donc soyez précis dans votre demande. Si vous souhaitez me rétribuer, avec plaisir mais le prix envoyé donc facturé sera toujours celui de l’auberge SANS % SUPPLEMENTAIRE.

Mon contact en bas de page.

Auberge de jeunesse A

Elle est colorée, clean et parfaite pour les grands groupes (jusqu’à 120-130 personnes). Classes, associations, étudiants… Vous serez en plein centre pour profiter au maximum de Lisbonne. Vous pouvez meme demander la demi-pension et être assuré de gouter aux plats typiques ! La maurue y est délicieuse. Non, une auberge de jeunesse à lisbonne ne se contente pas de vous donner un lit pour dormir…

Photo salle commune auberge de jeunesse

salle commune auberge de jeunesse

  • La propreté,

C’est impeccable. Une équipe performante s’occupe de faire briller les moindres recoins de cet établissement.

  • La sympathie,

Ils sont très arrangeants, et mettent tout en œuvre pour régler vos problèmes qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

  • La localisation,

En plein centre, on ne peut être mieux placé. Entre les collines, en plein dans la Baixa, vous êtes à deux pas de la place du commerce et de Rossio. C’est le top du top !

  • La sécurité,

Réception 24h/24. A votre arrivée, les bagages sont mis en lieu sûr et tout est prêt pour que le check-in soit le plus rapide possible. Dans les chambres des casiers sont à votre disposition pour garder vos affaires en sécurité.

  • Le calme

On est plein centre mais l’isolation est bonne entre les chambres mais aussi avec les couloirs.

  • L’ambiance générale.

Avec une très grande salle commune, il est possible d’organiser d’excellentes soirées. Il y a beaucoup de places assises et le bar est bien achalandé. C’est très facile de la faire monter avec toutes ces installations !

Quelques photos des chambres:

chambre double, Auberge de jeunesse Lisbonne

chambre double, Auberge de jeunesse Lisbonne

dortoir d’auberge de jeunesse à Lisbonne

dortoir d’auberge de jeunesse à Lisbonne

chambre double

une autre chambre double

Auberge de jeunesse 2

Immaculée, tout est blanc. Les touches de couleurs lui confèrent un air sympathique. Son architecture est belle. L’on monte dans les étages sans s’en rendre compte. A 4 min du Château, vous serez comme des coqs en pâtes ! Cette auberge de jeunesse à Lisbonne est davantage pour les groupes jusqu’à 30 personnes.

Bienvenue dans votre future auberge de jeunesse à Lisbonne

Bienvenue dans votre future auberge de jeunesse à Lisbonne

  • La propreté,

Nickel ! L’auberge de jeunesse est presque neuve, inaugurée en 2014!

  • La sympathie,

Ils savent vous mettre à l’aise et ont le rire facile. Top.

  • La localisation,

Comme dit dans l’intro, cette auberge de jeunesse n’est vraiment pas loin du château Saint-George. Une des attractions majeures de la ville. Elle est aussi à deux pas de la Baixa (qui peut aussi être atteinte en ascenceur…)

  • La sécurité,

Un code à l’entrée vous assure un réel contrôle des entrées. L’auberge de jeunesse est sûre.

  • Le calme

Un peu à l’écart des rues très passante mais toujours dans le centre, on entendrait les oiseaux s’il on ouvrait les fenêtres double vitrage. Un lieu sous les toits vous permet de lire au calme à la lumière du soleil couchant.

L’auberge de jeunesse à Lisbonne

L’auberge de jeunesse à Lisbonne

  • L’ambiance générale.

Les recoins de cette auberge lui donne un cachet qui n’est égalé dans aucune autre auberge de jeunesse à Lisbonne.

J’espère que vous avez trouvez cet article utile ! Pour toute aide, n’hésitez pas à me contacter.

contact: 00351-912 126 548. Tous les jours 9h-19h

mail: ici

Maintenant, cliquez ici pour réserver un tour avec moi

Elliot, Votre guide à Lisbonne.

Les meilleurs cafés de Lisbonne

Les meilleurs Cafés de lisbonne

les meilleurs cafés de Lisbonne par Monlisbonne.com

les meilleurs cafés de Lisbonne par Monlisbonne.com

Depuis quelques temps déjà vous me voyez poster des articles sur certains cafés… Comme il s’agit de mes préférés, je vous donne ma liste des meilleurs cafés de Lisbonne

Comment ai-je découvert les meilleurs cafés de Lisbonne ?

Parce que je suis guide et curieux, je pousse des portes. Je le dois pour découvrir de nouveaux endroits qui m’ont l’air attrayants, ou alors pour vérifier si certaines sources sont de confiance… Du coup, à l’aventure, je recherche les spots. A force de me perdre, j’en ai connu un sacré nombre. Je vous ai donc concocté la liste des 10 meilleurs cafés de Lisbonne. Il y en a d’autres mais un projet en suspend pour le moment ne me permet pas de vous en donner plus.

Très bonne lecture.

Je n’aime pas les classements donc pas d’ordre mais dix cafés de qualité…

Café tati.

relaxez au Café Tati

café tati, sans prétention mais avec de la bonne musique, une délicieuse cuisine et un staff très sympathique.

Situé en plein Cais do Sodre, j’ai toujours la motivation suffisante ne serait-ce que pour y passer. J’aime quand il est calme et peu peuplé. J’aime aussi quand une contrebasse l’anime sur un rythme jazzy sublime. Il est intemporel. On y rentre toujours comme si on connaissait déjà parfaitement les lieux et les propriétaires. Il y a toujours un ami lorsqu’on se sent un peu seul. Pour moi c’est lui. Tati. Sans aucun doute, il fait parti des meilleurs cafés de Lisbonne.

Lire davantage sur le Café Tati

Vertigo café

Le vertigo café et son étagère

Le vertigo café et son étagère

C’était mon voisin avant que je ne déménage… Un lieu sympa qui a largement sa place dans les meilleurs cafés de Lisbonne. Filipe m’accueille toujours avec un grand sourire. Le lieu a un cachet non caché, Les murs nous parlent… Ce lieu Vit avec un grand V! Si vous passez dans le Chiado, allez le saluer. Vous aurez vu un café qui sort de l’ordinaire

Lire davantage sur le Vertigo café

 

Espresso Bar

Expresso Bar, avec wi-fi

Expresso Bar

Quand je suis dans le centre avec le besoin de me caféiner, c’est dans ce café de Lisbonne que j’accours. Des Cafés très sympas dans la Baixa je n’en connais pas d’autre. Les serveuses sont hyper relax et font l’ambiance de ce café simple avec des tables basses entourées de quelques chaises… Je ne peux pas vous cacher que sa situation joue pour beaucoup dans le fait que je le place parmi les meilleurs cafés de Lisbonne.

Lire davantage sur l’Espresso Bar

 

Augusto Lisboa

un lieux cosi, Augusto café

un lieux cosi, Augusto Lisboa

Au premier regard, ce lieu m’a séduit. J’y suis retourné et très simplement j’ai parlé avec Julien, Au naturel fort sympathique, ce Français a quitté la France et monté, avec sa femme (que serions sans notre femme nous les hommes…) un café qui a de la gueule ! Les expos sont colorées et incitent à créer. L’inspiration envahie la pièce autant que les bonnes odeurs de préparation des glaces maison… L’Augusto occupe sans conteste une place de choix dans les meilleurs cafés de Lisbonne.

Lire davantage sur le Augusto Lisboa

 

Copenhagen Coffee Lab

petit dejeuner au Copenhagen Coffee Lab

petit dejeuner au Copenhagen Coffee Lab

Comment vous dire… Oui, je vais parler d’un café tenu par des Danois à Lisbonne… WTF ? C’est quoi ce bor**l ? Non vous ne rêvez pas. En voici les raisons : Au Portugal, quelques grosses marques se partagent le monopole de la distribution du café. Vous avez le choix entre mauvais, moyen et bon pour chaque marque. (en gros 9€, 16€ et 23€ le kilo). Ils offrent le store de devanture et la machine et signe avec vous un contrat de plusieurs décennies pour que vous ne vous approvisionnez que chez eux… C’est poussé par l’envie de goûter un bon café que je m’y suis rendu et que je vous y amènerai lors d’un de mes tours. L’aeropress vous surprendra. La sobriété du décor scandinave vous reposera. Et la minutie dans la pâtisserie vous séduira. Un grand OUI pour ce café de Lisbonne.

Lire davantage sur le Copenhagen Coffee Lab

 

les quiosques de Lisbonne

Quiosque bleu

Quiosque bleu

Avec le soleil qui tape 265 jours par an, on ne peut qu’apprécier une belle terrasse. La condition pour en profiter c’est de ne pas oublier que l’on va bien bronzer… Je recommande donc un grand café crème pour que vous restiez protégés.

Les quiosques sont si nombreux que tous les goûts peuvent être satisfaits ! Il faut juste ne pas avoir peur des kilomètres que vous allez parcourir (avec dénivelé !) Bonne chance !

Cliquez ici pour réserver un tour des quiosques à Lisbonne en ma compagnie !

Lire davantage sur les quiosques de Lisbonne

 

Café de l’ordre des Architectes

café do ordem dos arquitectos

café do ordem dos arquitectos

La porte est intimidante. Le nom aussi. Un peu. Mais quand on y est, c’est à une équipe accueillante et charmante à qui l’on fait face. Leurs recettes sont simples mais pas communes non plus. Leur déco en mosaïques je ne l’avais encore jamais vu ! Ils ont fait de cet endroit un havre de paix fort profitable. Vous devez aller y faire un tour.

Lire davantage sur le Café de l’ordre des Architectes

 

Chafariz de el Rey

Chafariz de el Rey

Chafariz de el Rey

C’est rare que je m’amuse à aller dans des endroits luxueux… Mais quand l’endroit en vaut la peine, j’y fonce ! Un décor incomparable. Un service sans bavure. Les fanas d’architecture comme de bonne nourriture seront comblés. Ce n’est que pour le Brunch ou pour un thé que vous pourrez y aller. Quelle que soit la durée de votre séjour, c’est un moment que vous devez vivre et partager, si possible, avec votre dulcinée. Je n’aime pas les classements. Mais comprenez que sans cet établissement dans les meilleurs cafés de Lisbonne, je ne pourrais pas être pris au sérieux…

Lire davantage sur Chafariz de el Rey

 

Bom de noz

bom de Noz

bom de Noz (credit photo: littletinypiecesofme.com)

Comment mettre des mots sur une pâtisserie unique ? Je l’ai déjà fait et ne saurais mieux le faire aujourd’hui. Par contre c’est certain que Bom de Noz a sa place dans les meilleurs cafés de Lisbonne.

Lire davantage sur Bom de noz

ET LE 10eme…dont je n’ai pas encore parlé!

teatro da garagem

teatro da garagem (credit photo: all about make me happy)

Il ferme la marche mais pas le classement des meilleurs cafés à Lisbonne. Il est beau, a du style, de l’esprit, une vision différente des choses, une créativité indéniable mais surtout… Une mixité qui le rend appréciable dès qu’on l’a visité.

Parmi les meilleurs cafés de Lisbonne, j’ai nommé, le café du Teatro da garagem ! Un théâtre et un café accolés. Des curiosités qui comblent un espace où la culture se diffuse. Une vue plongeante sur le décolleté de Lisbonne pendant que notre thé infuse. Des portes en guise de tables et une terrasse imposante. On est bien dans ce café aux chaises qui grincent.

 

Pourquoi 10 cafés dans le classement dans les meilleurs cafés de Lisbonne ?

Parce que j’ai deux mains et qu’ils méritent tous d’être applaudis pour ce qu’ils ont accompli ! Supportez-les en allant les visiter.

Maintenant, cliquez ici pour réserver un tour avec moi

Elliot, Votre guide à Lisbonne.