Les bières artisanales à Lisbonne

L’Histoire des Bières artisanales à Lisbonne.

Avant de parler des bières artisanales à Lisbonne, une présentation succincte des reines de la capitale s’impose.

La bière au Portugal, une affaire d’Etat !

Super Bock, partenaire du lien social portugais

Il n’y a pas d’heure pour savourer une Super Bock entre amis

En débarquant à Lisbonne, on voit très vite un antagonisme flagrant. La rivalité intrinsèque entre deux marques de bière, la Sagres (surnommée la bière de Lisbonne car brassée à proximité) et bien sûr la Super Bock (crée à Porto). Au firmament de la compétition entre ces deux « capitales », une guerre commerciale s’opère dans les bars et les tascas de Lisbonne, même Heineken a du mal à s’imposer (je le  comprends, les bières portugaises ont une saveur supérieure et donc c’est pour cette raison qu’Heineken et Carlsberg ont racheté respectivement Sagres et Superbock).

Si vous quittez l’aéroport en prenant le métro, vous ne pouvez manquer l’énorme publicité de Sagres qui occupe tout le fronton d’un tunnel : « How do you say i want a beer in portuguese? – Uma Sagres por favor. » Le ton est donné. En témoigne cette concurrence, les deux principaux sponsors des clubs rivaux Sporting et Benfica…Mais vous vous dites sans doute que sur le plan de la saveur, Sagres et Super Bock, c’est le même combat, ça reste de la bière en pression..

Les micro-brasseries révolutionnent notre perception de la bière !

Cervejaria Trindade, la plus ancienne brasserie du Portugal.

Cervejaria Trindade, la plus ancienne brasserie du Portugal.

Cette lassitude de bière lager commence à se faire sentir dans les modes de consommation en Europe et aux Etats-Unis, dont le secteur est dominé par de grands groupes industriels.

Dans les années 80, des micro-brasseries se développent un peu partout et notamment au Royaume-Uni d’où le terme provient. Suivant la tradition brassicole de Belgique, des bières artisanales naissent, avec des recettes originales, osées et liées au terroir (ex : Brouwerij’t ij, Curtius, Bières de Ré). Des bières identitaires privilégiant des fermentations jadis délaissées ou inconnues du grand public (IPA notamment). Si les micro-brasseries sont apparues très vite dans les capitales européennes comme à Amsterdam, Lisbonne ne connaît sa révolution « houblonesque » que depuis 2015. Une apparition liée à un contexte favorable de reprise économique et de boom touristique.

C’est un retour aux sources inédit car les micro-brasseries existaient au siècle passé, en témoignent ces restaurants appelés “cervejarias” et qui furent de vraies brasseries en leur temps avant que leurs bières soient supplantées par Sagres et Superbock.

L’apparition des micro-brasseries à Lisbonne.

Fin 2013, les premiers pionniers à Lisbonne s’appellent Dois Corvos, en français “Deux Corbeaux” (nom symbolique typiquement lisboète qui s’inscrit dans la logique de bière locale). Avant d’être des entrepreneurs, les fondateurs Susana Cascais et Scott Stevens sont avant tout des passionnés de la bière. Bière de saison, triple fermentation, Ale, Stout, bière expérimentale, les bières Dois Corvos sont avant tout des créations originales. Basée dans le quartier -longtemps déshérité- de Marvila, la brasserie ouvre fin 2015 la première “tap room” du Portugal proposant une variété de 12 bières en pression (dont les célèbres Finisterra, Into the woods,…). Adresse : R. Cap. Leitão 94, 1950 Lisboa.

Cette nouvelle aventure va inspirer de nombreux artisans brasseurs en herbe ! Année après année, ils gagnent en expérience et les bières en saveur. Parmi ces microbrasseries, nous pouvons citer :

  • LX Beer (2014) : cette microbrasserie a l’ambition d´être LA bière artisanale de Lisbonne au même titre que pourrait l´être Brouwerij’t IJ pour Amsterdam. A déguster dans le quartier d’Arroios ! Adresse : n5, R. Funchal, 1000-154 Lisboa.
  • 8a Colina (2015) : brassée sur la colline de Graça, au coeur des vilas ouvrières, la brasserie met en scène sur ses bouteilles stylisées par l’artiste Gonçalo Mar des personnages atypiques (tout comme leurs bières !) qui ont fait la vie du quartier. Adresse : Tv. Pereira 16A, 1170-387 Lisboa. Pour la goûter : Kiosque de Largo da Graça, en face du restaurant « O Satellite » (ouvert seulement par beau temps).
  • Cerveja Musa (2016) : Voisine de la brasserie “Dois Corvos”, la brasserie Musa ne va pas par quatre chemins pour définir sa philosophie : révolutionner le monde de la bière ! Avec des collaborations avec d’autres microbrasseries comme Letra (PT), Musa sort régulièrement de nouvelles bières. Leurs succulents nectars peuvent être goûtés presque dans le tout pays et nous vous invitons à les déguster dans leur tap room de Marvila. Le week-end, il y a des concerts live et des sets de dj. Que demande le peuple ? Adresse : Rua do Açúcar 83, 1950-006 Lisboa.
    Tap Room de Musa. Les noms des bières sont comme leurs saveurs : uniques !

    Tap Room de Musa. Les noms de leurs bières artisanales sont comme leurs saveurs : uniques !

  • Cerveja Lince (2016) : c’est l’histoire de 2 amis/collègues de chez Vodafone qui se passionnent à brasser leurs propres bières dans un garage jusqu’à ce qu’ils se lancent dans la production professionnelle, aidés par un troisième compère qui leur propose de baptiser leur bière Lince, c’est à dire Lynx. Sensibilisée par l’extinction du lynx ibérique, la microbrasserie Lince, basée également à Marvila, est partenaire d’un programme de préservation de la LPN. Ainsi en dégustant une bière Lince, vous contribuerez à sa protection. Adresse : rua do Açúcar 76, 1950-001 Lisboa.

    António Carriço et Pedro Vieira, très fiers de leurs bébés « Lince »

  • Quimera Brewpub (2016) : brasserie atypique située dans un ancien tunnel menant au palacio das Necessidades et qui servait de passage pour les chevaux au 18e siècle. Aujourd´hui vous pouvez déguster des bières brassées sur place mais également aux alentours. Adresse : rua Prior do Crato 6, Lisboa, 1350-261 Lisboa.
  • A.M.O (2017) : cette microbrasserie se veut communautaire et son développement se base sur le partage d’idées, d’histoires et de compétences pour pouvoir produire une bière d’exception et à son image. Chaque vendredi soir, les amoureux de la bière se rencontrent dans la brasserie qui se transforme en social club. L’occasion de goûter à des bières traditionnelles, à de succulentes tapas et surtout de passer un superbe moment. Adresse : Rua Bernardim Ribeiro 53, Lisboa
    Margaret Orlowski, l’alchimiste des bières AMO

    Margaret Orlowski, l’alchimiste des bières Artisanales AMO

  • Carapau D’Corrida (2017) : bière brassée avec la collaboration de Pato Brewing et Cerveja Oeste. Vous pouvez la goûter dans le restaurant qui porte le même nom, du côté du parlement.
  • Gallas Beer (2018) : la dernière microbrasserie. Plus d’informations ultérieurement.

Lisbonne n’ayant pas le monopole des microbrasseries, vous pourrez découvrir et déguster à travers le pays :

Dans la région de Lisbonne : Pato Brewing à Cascais, Cerveja Trevo à Costa da Caparica (plage et bière, parfaite combinaison !), Mean Sardine à Ericeira, Cerveja Bolina à Azambuja, Piratas Cervejeiros à Amadora, Cerveja Oeste à Sobral de Monte Agraço. Ailleurs : Cerveja Barona dans le parc naturel Serra de Sao Mamede, Letra dans la région du Minho.

Vous avez découvert une bière artisanale brassée au Portugal et elle n’est pas dans cette liste ? Faites-le nous savoir 🙂

Cerveja Oeste, une bière étonnante brassée par Pedro Poejo

Cerveja Oeste, une bière étonnante brassée par Pedro Poejo

 Où est-ce que l’on peut goûter à une bière artisanale de Lisbonne dans le centre-ville ?

La plupart des cafés réputés de Lisbonne ont à l’heure actuelle une sélection de quelques bières artisanales Lisboètes. Cependant certains établissements se sont spécialisés dans la promotion des bières d’export. Parmi eux, nous retrouvons :

  • Cinéma monumental de Saldanha, Edifício Monumental, Av. Praia da Vitória, 72
  • Trobadores, Rua de São Julião, nº27, 1100-524 Lisboa
  • Cerveteca, Praça das Flores 62, 1200-192 Lisboa
  • Lisbeer, Beco do Arco Escuro 1, 1100-016 Lisboa
  • Duque, Calçada do Duque 51, 1200-156 Lisboa
  • Crafty Corner, Tv. Corpo Santo 15, 1200-091 Lisboa
Crafty Corner, le dernier bar à bières de Lisbonne sur Cais do Sodre

Crafty Corner, le dernier bar à bières artisanales à Lisbonne sur Cais do Sodre. On y diffuse les matchs de rugby et de foot bien sûr !

Les différents formats des bières portugaises :

Une pinte au Portugal est appelée « Caneca »

Une pinte au Portugal est appelée « Caneca »

Mini : petite bouteille de 20cl produite par Sagres et Super Bock. Ne devrait pas vous coûter plus d’1 € normalement. La mini est très appréciée par les ouvriers portugais lorsqu’ils cherchent à se désaltérer pendant le boulot.

Imperial : bière de pression de 20cl-30cl, toute marque confondue. Dans le nord, on utilisera le terme de fino. Pour une bière en bouteille, demandez une garrafa. Une imperial ne devrait pas vous coûter plus de 1,50 € dans les bars classiques et jusqu’à 50 centimes dans les tascas.

Caneca : bière de pression de 40cl/50cl, soit une pinte. Pendant les beaux jours, à moins que vous soyez un grand buveur, nous ne vous conseillons pas de prendre la bière en pinte car elle va chauffer très vite. Une caneca ne devrait pas vous coûter plus de 3 € dans les bars classiques.

Cet article vous a plu ? Venez découvrir les bières artisanales de Lisbonne en ma compagnie.

Mots clés :

  • Craft beer Lisbonne
  • Bières artisanales à Lisbonne
  • Superbock Lisbonne
  • Sagres Lisbonne
  • Microbrasserie Lisbonne
  • Bières Portugaises
  • Cervejaria Lisbonne

Hommage à Carlos de Lisbonne

“O Fim”

Carlos de Lisbonne ou la perte du plus grand talent du Bairro Alto…

Sa vie remplie vient de se terminer. Nul ne saura le remplacer.

Carlos de Lisbonne

Carlos de Lisbonne, l’unique photo prise par monlisbonne.com dans son atelier de Bairro Alto Faïences et collections diverses offrent un décor unique…

Carlos, dans une rue discrète du Bairro Alto qu’il animait de ses passions n’était jamais au repos. Un homme aux deux visages, collectionneur et restaurateur de faïences.

Le collectionneur indomptable

Lors de nos visites guidées, il peut nous arriver de tomber sur des clients avides d’extraordinaire. Carlos était alors notre botte secrète. Il était à la fois avenant et cultivé. Savant et qualifié, il était capable d’épater les plus vifs explorateurs et les aventuriers mais aussi les enfants les plus durs à dompter.

Carlos, qui se réfugiait derrière la porte numéro 20 de la rua da Vinha nous a quitté. Notre hommage ne sera même pas une miette de ce qu’il a su nous donner.

Collectionneur de beau et de mémoires, il avait dans son bazar, des pièces très rares. D’un sceptre de Goering, aux uniformes militaires des chemises noires, de la jeunesse salazarienne, ou encore des guerres coloniales biens rangées dans son armoire, son goût pour l’histoire n’a jamais trahi une once de croyance. Plusieurs costumiers du cinéma ont fait appel à ses pièces uniques.

Les pièces uniques de Carlos

Les pièces uniques de Carlos

Le restaurateur orfèvre

Son hangar recelait aussi nombre d’objets incongrus : des postes de radio de toute beauté, des cartes géographiques bien conservées,  des vieux drapeaux ou encore des photos qui ne peuvent être oubliés.

Dans ce joyeux souk, on ne pouvait être qu’émerveillé et surtout interloqué par cet amas de faïences prêtes à être restaurées. C’était ça son réel métier. Elles s’entassaient et venaient du monde entier. Sur leur carte d’identité il ne fallait pas s’étonner de voir plusieurs siècles de traversées.

Spécialiste, il avait sur son atelier une palette colorée où il pouvait mélanger jusqu’à 10-12 couleurs pour atteindre le bleu escompté. ou ce qu’un profane voit blanc se révèle être pour lui la réelle complexité d’un mouchetage d’une multitude de pigments grisés noirâtres et cyan.

J’ai grâce à lui compris l’ampleur de la tâche de l’imitateur. Il doit savoir dompter des dizaines, des centaines de techniques brossées, des pleins et des déliés. Le fait de s’approprier les époques où l’épaisseur d’un carreau de faïence a autant d’importance que les matériaux ne peut lui faire défaut.  Étalé sur des siècles de pratique, son savoir se mesure par son humilité.

Son talent était unique. Son souhait était de le divulguer. Une crise cardiaque l’en a empêchée.

Si tu me lis Carlos, c’est qu’un de tes vieux amis traduit… Je te demande de transmettre ton savoir et ta passion à un minot patient. Tu m’as trop marqué pour que ton expérience parte en fumée.

Ensuite seulement, je te souhaite de bien te reposer. Jamais je ne t’ai vu performer cette activité. C’est pour ça que tu m’as marqué pour l’éternité.

Longue vie et bon vent.

La Saint Valentin à Lisbonne

La Saint Valentin à Lisbonne

comme un Lisbonnin qui se donne…

saint Valentin a Lisbonne

Lisbonne: une saint Valentin souriante dans les rues glissante

Une escapade amoureuse insolite et dépaysante

Happé par l’amour fou, nous voilà embarqué dans un vol easyjet à destination de Lisbonne ! Qui nous a donc poussé à partir pour le Portugal pour la Saint-Valentin ?

 On aurait pu choisir Venise, ce Disneyland romantique. Paris pour ses mac(a)rons et sa tour qui scintille. Bruges, ses canaux paisibles et ses chocolats gourmands…

Non, nous partons pour Lisbonne, 

cette ville millénaire où les poètes s’expriment sur les murs décrépis, étreints par des azulejos qui pourraient être du grand-père Cortiço. Nos amis nous avaient prévenus, Lisbonne est un petit joyau ibérique sur la couronne de l’Europe et une destination que l’on est pas prêt d’oublier.

Le voyage commence,

Notre taxi bon marché nous dépose dans un boutique-hôtel de charme dans le quartier historique de l’Alfama. Une voix langoureuse et puissante s’élève dans la nuit étoilée. Quelle est donc cette mélodie qui berce la rue ? Le Fado, nous dit un passant du soir. Plus averti que la moyenne, ce dernier nous invite à l’accompagner dans l’une de ces tavernes secrètes que seuls les initiés connaissent.

memmo alfama et sa terrasse enchantresque

Memmo Alfama et sa terrasse enchanteresse

Virée surprise

Nous entrons. Le lieu est tamisé et rustique. Notre fadiste Joana entonne un hymne aux amours latents ou peut être perdus. Nous restons pantois et habités par l’intensité de ce fado intime, une nostalgie du passé “ni gaie, ni triste” comme le pensait Fernando Pessoa. La musique nous invite à apprécier chaque seconde passée ensemble. Ce charmant compagnon de route coiffé d’un béret nous invite à continuer ce voyage nocturne pour admirer les lumières de la ville.

Il nous emmène en haut d’un belvédère – que l’on appelle ici miradouro -. Nous sommes stupéfaits par la vue romantique, ces reliefs de lumières qui épousent les 7 collines. Tout droit sorti de son béret, notre guide nous offre du Champagne. Quel magicien ! Il n’y avait pas meilleur moment pour s’offrir ce précieux nectar. Tchin ! Tchin ! Nous voulons trinquer avec notre ami mais le voilà disparu, éclipsé. Ah ! Lisbonne ! Quelle belle surprise pour un premier soir. Nous nous embrassons sous la bénédiction d’un pin parasol avant de regagner notre lit douillet.

une nuit inoubliable

Vue sur Lisbonne pour une nuitée saint Valentin inoubliable

Réveil tout sourire…

Le matin, nous nous arrêtons à un quiosque pour une bica. Ce matin, le soleil est éclatant et on sent que le printemps arrive à grand pas ! Même en février, la ville blanche est agréable. Nous nous asseyons sur un banc public et nous observons le quartier se réveiller. Les couleurs reprennent leurs éclats pimpants. Un peintre en blouse capte la beauté d’un oranger gorgé de fruits. Il semblerait que toute l’année Lisbonne soit en fleurs. Quelle autre ville en Europe peut offrir ce luxe ? Nous quittons le peintre pour nous laisser aller dans les méandres des rues pavées, à la recherche d’un petit parc ou qui sait, d’un jardin secret.

Le centre et ses recoins insoupçonnés

Aux abords de la place Camoes, une boutique à la devanture modeste  nous interpelle : 1789 est inscrit sur le dessous de son horloge endormie à 9h06. Les présentoirs dont les vieilles rainures regorgent d’histoires sont colorés par des bougies parfumées étonnantes. En forme de baiser, l’irrésistible modèle des amoureux est petit et peu coûteux. L’achat est immédiat et accompagnera le dîner aux chandelles prévu ce soir sur le Tage appelé aussi mer de paille.

Vue de Graça

Le soleil s’est levé et nous offre des perspectives inattendues…

Près de la place du Rossio, nous apprenons qu’aux arènes, il y a un festival pour la Saint-Valentin : le “Montepio às vezes o amor”. Pour la soirée, c’est Cai o Carmo e a Trindade ! De la pop portugaise rythmée et agréable à écouter. Le concert à 22h nous laissera le temps de dîner à El Bulo Social Club. Installé dans une ancienne friche industrielle, ça change des paillettes et des pétales de rose ! Chakall, le chef argentin au charme briseur de couple, épicera la soirée de bon goût et, je l’espère, à mon goût.

El Bulo social club

Romance mexicaine : El Bulo Social Club

Pour notre dernier jour, nous croisons une nouvelle fois notre guide magicien – Lisbonne est un vrai village ! -. Il nous entraîne pour une seconde promenade hors des sentiers battus, dont lui seul a le secret. Ce Lisbonne-là n’a rien de surfait.

Il nous a offert un séjour romantique abordable et surtout unique ! De quoi donner envie de revenir par un temps radieux.

Le plaisir peut être ressenti en toute simplicité, avec l’ordinaire, mais en exclusivité.

couple à Lisbonne en été

Couple à Lisbonne en été sur le Château Saint Georges

Si cet article vous a donné envie de participer à un tour à Lisbonne, cliquez ici pour en réserver un

Mots clés ayant permis de trouver cet article :

  • Saint Valentin à Lisbonne
  • Week-end en amoureux Lisbonne
  • Lisbonne romantique
  • Lisbonne en couple
  • Fêter la Saint Valentin Lisbonne

Augusto Café Lounge

Augusto Café.

Quand la première fois le Augusto Café m’a attiré l’oeil, j’étais suivi par un bon nombre de touristes. Alléché par l’ambiance qui s’en dégageait, et malgré la visite, je n’ai pu résister à l’envie d’y glisser la tête . “Mmmm ça ne m’a pas l’air mal” dis-je “je reviendrai!”

Augusto café… Le nom est noté !

l'entrée d'augusto café

la table pour les couples de l’Augusto café

Le moment tant attendu d’y remettre les pieds est venu ! La semaine passée, une exposition de la Française Alex B. était sur le point d’être décrochée. Je ne pouvais plus repousser.

 J’ai beaucoup aimé la vision de Lisbonne qu’ exprime cette jeune artiste française. Française? Oui ! Comme les propriétaires ! Le “Ola” teinté d’un accent que moi aussi j’ai du mal à dissimuler m’a tout de suite marqué. De la région Parisienne, ils se sont installés ici avec leurs enfants quelques mois à peine après que j’y ai posé mes valises, été 2013. 

Expo Alex B Augusto

Expo Alex B Augusto

 

Donnant au Augusto café la touche qu’il faut pour être bien entouré même lorsque l’on s’y rend seul, Alex B a chiadé son boulot! Dans le détail ou dans sa globalité, de l’azulejos revisité à la ville crayonnée en passant par les “Quiosques” collés… Tout m’a plu! Julien, le propriétaire, a su faire un choix approprié, c’est sûr!

son site ici: http://www.alexiabarret.com/

Comme dans tous les endroits visités, j’ai demandé quelle était la spécialité? Le patron de l’Augusta café m’a fait goûter ses glaces et ses sorbets. Artisanales, succulentes, confectionées avec des ingrédients choisis, ils  font 5 parfums . 3 pour les  glaces: Vanille, Chocolat et fraise. 2 pour les sorbets: Fraise et Citron. Un goût divin! Le chocolat est intense et peu sucré. Le citron dans son jus….. Se sont mes préférés!

Augusto café inspiré par sa spécialité: les glaces Vanille Fraise Chocolat

Augusto café inspiré par sa spécialité: les glaces Vanille Fraise Chocolat

 Inspirée des parfums qu’ils proposent, le jaune vanille, le marron chocolat et le rose fraise sont les piliers de leur décoration. Entre classic et moderne, l’espace plait ou choque. Dès l’entrée, le filtre est fait entre ceux qui rebrousseront chemin et ceux qui passeront un agréable moment.

livre d'or Augusto Café

livre d’or Augusto Café

A deux pas de la Feira de Ladra, le mardi et le samedi sont les jours où il ne désemplit pas. Plus d’infos: https://www.facebook.com/augustolisboaicl?fref=ts

Franchement j’ai aimé et j’ y retournerai sans tarder ! J’ai oublié de signer le Livre d’or…

Le Café Augusto: Rua Santa Marinha 26. Lisbonne.

 

Elliot, votre Guide à Lisbonne

Réserver un tour avec moi

me contacter

profil linkedin